Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Groupe de Reflexion et d'Action pour le Tchad
"Un blog Indépendant qui va au délà de l'actualité"

Tel: 00221 77 545 27 63/ kodjeteke@yahoo.fr /grattchad@yahoo.fr

                                             « Informer sans tabous et sans mensonges »

Présentation

  • : Evariste D. KONE
  • Evariste D. KONE
  • : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire" Voltaire
  • Contact

Tchad mon Pays!

 

 

indépendance

 

Entre Nous

 

 

Merci à notre ami et confrère ABDU DIA qui a assuré l’intérim pendant notre absence…

Merci aussi à Melle Geraldine Faye pour ses contributions et son appui à Abdu DIA.

Confraternellement

 


Pages

27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 11:46
Tchad : le régime MPS torture et tue à « guichet fermé »

« Bienvenue en enfer » serait le titre d’un film que la police politique du Tchad tourne en ce moment avec les militants de la CTPD. Enlevés depuis le 21 et torturés dans le secret du parti et du pouvoir, certains introuvables, d’autres réapparaissent dans de piteux états… L’enfer c’est bien au Tchad et sous le régime MPS. « La torture fait tellement partie du système de maintien de l’ordre au Tchad que de nombreux postes de police disposent d’un agent officieusement désigné comme chargé de torture »

L’histoire politique du Tchad a longtemps été émaillée de violences, particulièrement sous le régime du parti unique de Hisseine Habré, de 1982 jusqu’à sa honteuse fuite en 1990. Juste après s fuite, son ancien collaborateur, Idriss Déby, s’était autoproclamé par les armes Chef d’Etat avec l’appui de la France et du Soudan.

En dépit d’une démocratie boiteuse installée en 1990, le Tchad reste un pays fortement centralisé, où le MPS maintient un contrôle important sur l’ensemble des rouages de l’État. Ainsi, le processus démocratique amorcé au Tchad peine aujourd’hui à se concrétiser et le régime, afin d’assurer son hégémonie, n’hésite pas à museler, torturer et tuer la presse, l’opposition et les organisations de défense des droits de l’homme.

Les forces dites de sécurité et la police politique (ANS) font régulièrement un usage excessif de la force contre les manifestants ou les opposants. Mr Dionadji Dionheur, membre du bureau exécutif du parti CTPD enlevé le 21 avril par les agents de sécurité a été victime de torture et autres actes inhumains. Admis en ce moment aux urgences, il peine à s’exprimer et à se déplacer. Le dos tailladé, il est sujet à des douleurs intenses. L’éventail des techniques utilisées pour torturer est effrayant et comprend les reliquats de la DDS de Hisseine Habré. D’autres victimes sont recherchées par les familles. Alerte !

« Dans tout le pays, l’ampleur et la gravité des tortures infligées aux hommes politique de l’opposition et de la société civile, par les autorités censées les protéger sont insoutenables même pour les observateurs des droits humains les plus endurcis".

Partager cet article

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans Droits de l'Homme
commenter cet article

commentaires