Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Groupe de Reflexion et d'Action pour le Tchad
"Un blog Indépendant qui va au délà de l'actualité"

Tel: 00221 77 545 27 63/ kodjeteke@yahoo.fr /grattchad@yahoo.fr

                                             « Informer sans tabous et sans mensonges »

Présentation

  • : Evariste D. KONE
  • Evariste D. KONE
  • : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire" Voltaire
  • Contact

Tchad mon Pays!

 

 

indépendance

 

Entre Nous

 

 

Merci à notre ami et confrère ABDU DIA qui a assuré l’intérim pendant notre absence…

Merci aussi à Melle Geraldine Faye pour ses contributions et son appui à Abdu DIA.

Confraternellement

 


Pages

9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 15:08
Tchad : Les musiciens  « grattent » leur ventre devant le MPS

Comme un écrivain, un musicien est la voix des sans voix. Il joue un rôle d’éveil des consciences, il est au service du peuple et est appelé à dénoncer ce qui ne va pas dans son pays. Mais au Tchad, presque tous les musiciens, à quelques exceptions près, préfèrent chanter pour Déby et le MPS, pour la minorité qui a fait main basse sur les richesses du pays, pour le régime qui a pris en otage le Tchad et les Tchadien depuis 25 ans. Bref, ils préfèrent chanter pour leur ventre, gratter leur nombril, serrer leurs fesses devant M. Idriss Déby Itno. Comme Koffi olomidé qui a composé l’hymne de campagne De Denis Sassou Nguesso, nos musiciens ont assuré comme des griots la fête de la « victoire » du MPS. Ils ont même passé du griot au griotisme, attitude dévalorisante, galvaudée par la modernité. Ces griots modernes, s’ils se laissent nourrir par le MPS, semblent des parasites ou mendiants méprisés.

« Nos musiciens ne sont pas taillés du même bois que Bob Marley, Tiken, jah Fakoly, lapiro de Mbanga, Fela Kuti, Didier Awadi, etc., autant d’artistes qui ont mis leur notoriété au service des peuples en danger.

On est riche au Tchad quand on chante pour la dictature. Nos musiciens l’ont bien compris. La victoire truquée du MPS et de son candidat est l’occasion pour nos musiciens alimentaires de se faire des sous, beaucoup de sous. Ils n’hésitent donc pas à arborer fièrement les couleurs du parti au pouvoir et à « aboyer » pour leur champion Déby. Au Burkina Faso, c’est seulement deux rastas qui ont permis de chasser le dictateur Blaise Compaoré du pouvoir. Au Sénégal également, quelques rappeurs ont apporté leur voix et leur patriotisme pour changer le cours de l’histoire en 2012. Mais au Tchad, les musiciens préfèrent faire la promotion de la dictature en grattant leur vendre….ding ding dong, daraba, daraba ding ding dong, daraba, ..

Certains compatriotes morts pour leurs idées de liberté ont dû se sentir profané dans leur tombe quand ils ont vu que des musiciens étaient en train de s’aplatir devant un chef de parti. Meurdé M.

Partager cet article

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans politique Tchad
commenter cet article

commentaires

ROI EKE TONY MOUNTANA 26/06/2016 23:27

UN MINISTRE QUI NE BOS PAS BIEN ON DOIT TJRS LE CHANGER