Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Groupe de Reflexion et d'Action pour le Tchad
"Un blog Indépendant qui va au délà de l'actualité"

Tel: 00221 77 545 27 63/ kodjeteke@yahoo.fr /grattchad@yahoo.fr

                                             « Informer sans tabous et sans mensonges »

Présentation

  • : Evariste D. KONE
  • Evariste D. KONE
  • : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire" Voltaire
  • Contact

Tchad mon Pays!

 

 

indépendance

 

Entre Nous

 

 

Merci à notre ami et confrère ABDU DIA qui a assuré l’intérim pendant notre absence…

Merci aussi à Melle Geraldine Faye pour ses contributions et son appui à Abdu DIA.

Confraternellement

 


Pages

26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 11:50

clement.jpg

Six mois après le début de l’instruction dans l’affaire Hissein Habré, les associations de victimes évaluent le travail abattu par les Chambres africaines extraordinaires chargées de juger les crimes commis au Tchad dans la période du 7juin 1982 au 1er décembre 1990. 

Dans l’ensemble, elles se disent satisfaites du déroulement de la procédure. Toutefois, elles soulignent quelques manquements liés notamment à la prise en charge des victimes et témoins qui viennent de partout au Tchad, pour être auditionnés, mais aussi et surtout les retards notés dans le démarrage des activités de la 3eme Commission rogatoire internationale. Réactions : 

Clément ABAIFOUTA, Président de l’Association des victimes des crimes du régime de Hissein HABRE (AVCRHH) : « Malgré les quelques retards accusés, nous avons toujours de l’espoir »

CAE : Quelle appréciation faites-vous de la procédure d’instruction six mois après son démarrage?

ABAIFOUTA : Il faut dire depuis que les auditions ont commencé, nous, en tant que victimes, avons de l’espoir. Nous avons beaucoup attendu avant que les choses réelles ne commencent. Donc si aujourd’hui six mois après les auditions continuent, ça ne peut qu’être une satisfaction pour nous. En fait, on se rend compte que quelque chose a démarré qui puisse nous amener à notre objectif, c’est-à-dire voir Hissein HABRE jugé. Dans un premier temps je me dis que c’est un sentiment de satisfaction.

Cependant, il faut dire qu’une œuvre humaine n’est jamais parfaite. Il y a quand même des ratés, car au début tout n’était pas bien organisé notamment pour ce qui concerne la présente commission rogatoire. Nous sommes là depuis deux jours et rien n’a encore commencé comme prévu. Et cela commence à nous inquiéter parce que nous avons des victimes qui viennent des provinces. Et actuellement nous avons enregistré plus de quatre cents victimes qui sont déjà arrivées à N’djaména et prêtes à être entendues. Aujourd’hui, nous sommes mercredi mais toujours rien. Leur prise en charge commence à nous faire souffrir. Je pense que les auditions doivent commencer pour que l’espoir ne baisse pas. Il nous faut maintenir la chaleur et la ferveur jusqu’au jour du procès.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Evariste DJETEKE K. - dans Droits de l'Homme
commenter cet article

commentaires