Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Groupe de Reflexion et d'Action pour le Tchad
"Un blog Indépendant qui va au délà de l'actualité"

Tel: 00221 77 545 27 63/ kodjeteke@yahoo.fr /grattchad@yahoo.fr

                                             « Informer sans tabous et sans mensonges »

Présentation

  • : Evariste D. KONE
  • Evariste D. KONE
  • : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire" Voltaire
  • Contact

Tchad mon Pays!

 

 

indépendance

 

Entre Nous

 

 

Merci à notre ami et confrère ABDU DIA qui a assuré l’intérim pendant notre absence…

Merci aussi à Melle Geraldine Faye pour ses contributions et son appui à Abdu DIA.

Confraternellement

 


Pages

27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 12:40

Zakaria-FADOUL.jpg

Dr Zakaria FADOUL, Président de l’Association des victimes de crimes et répressions politiques au Tchad ( AVCRPT): « Nous sommes ravis jusque-là, sauf que notre association se plaint un peu du manque d’informations »

CAE : Quelle appréciation faites-vous des activités des Chambres africaines extraordinaires, plus de six mois après le début de l’instruction ?

Z F : D’abord j’aimerais préciser que notre association est l’une des premières associations de victimes à déposer en 2000 la première plainte au Sénégal. Et depuis lors, le dossier a évalué. Maintenant, Dieu merci, les dirigeants africains se sont résolus à créer les chambres africaines extraordinaires avec l’Union africaines. Nous pensons que ces chambres font du travail extraordinaire, comme leur nom l’indique d’ailleurs. Et vraiment nous sommes ravis car jusque-là nous n’avons pas eu à reprocher quoi que ce soit. Sauf que notre association se plaint un peu du manque d’information pour ne pas dire de la sous information. A chaque fois qu’il y a quelque chose, on nous oublie.

CAE : A quel niveau exactement ?

Z F : Que ce soit au niveau des chambres africaines, que ce soit aussi au niveau du ministère de la justice tchadien. Disons à tous les niveaux. Ou bien nous sommes oubliés carrément. Ou bien nous sommes informés aux derniers instants.

CAE : Mais aviez-vous fait des démarches auprès des autorités compétentes pour régler ce problèmes?

Z F : Je me suis déjà plaint auprès du coordonnateur de l’instruction quand il été ici la dernière fois. D’ailleurs, on nous avait considéré comme des témoins et non comme des victimes. Il y a eu quelques problèmes à ce niveau. Et à ce moment, d’autres associations qui sont des dérivées de la nôtre, ont été elles considérées comme des parties civiles. Ce que nous trouvons anormale. Mais il faut dire que aussitôt saisi, le coordonnateur de l’instruction a pris cette affaire en main. J’ai également saisi notre avocat qui se trouve au Sénégal. Ce dernier est intervenu auprès des Chambres africaines qui ont vite réparé l’erreur. Et c’est comme ça que nous avons pu faire auditionner nos victimes. Mais à part ce petit point noir, à mon avis ? le travail se porte bien et nous sommes pratiquement satisfaits.

CAE : Mais qu’est-ce que vous proposez pour régler ce problème de manque d’informations à votre niveau ?

Z F : Nous avons donné nos coordonnées à tous les niveaux de la procédure. Nous avons dès le début été au Sénégal pour rencontrer l’administrateur des chambres ainsi que les autorités judiciaires sénégalaises. Nous avons même rencontré les responsables des associations de la société civile. Et partout nous avons laissé nos contacts et coordonnées. Donc s’ils prennent la peine d’envoyer des informations aux associations ici au Tchad, ils devraient quand même nous prendre en compte. Et je pense que pour ça, nous n’avons pas besoin de faire des démarches particulières. Même pour appeler nos membres ils s’adressent aux autres associations alors que nous sommes l’une des premières associations de victimes ici au Tchad. L’association mère je peux dire. Nous pensons donc qu’il faut passer par les canaux appropriés. Et nous sommes ces canaux appropriés si nous voulons réellement éviter ce genre de problème.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Evariste DJETEKE K. - dans Opinions
commenter cet article

commentaires