Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Groupe de Reflexion et d'Action pour le Tchad
"Un blog Indépendant qui va au délà de l'actualité"

Tel: 00221 77 545 27 63/ kodjeteke@yahoo.fr /grattchad@yahoo.fr

                                             « Informer sans tabous et sans mensonges »

Présentation

  • : Evariste D. KONE
  • Evariste D. KONE
  • : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire" Voltaire
  • Contact

Tchad mon Pays!

 

 

indépendance

 

Entre Nous

 

 

Merci à notre ami et confrère ABDU DIA qui a assuré l’intérim pendant notre absence…

Merci aussi à Melle Geraldine Faye pour ses contributions et son appui à Abdu DIA.

Confraternellement

 


Pages

28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 13:23

Drapeau Tchad RCA

La RCA, un pays qui se meurt depuis des années sous le regard impuissant et complice de ces fils. Après Boganda, les cadres centrafricains ont abandonné leur pays aux mains des cancres, des parvenus et de fois aux mains des étrangers ( Bokassa, Bozizé, Djotodia, Miskine, Nourredine, séléka, anti balaka, Joseh Kony, la France, le Tchad...). A lire  la composition du nouveau gouvernement, on ne voit aucune personne capable de relever les défis du moment. Des Ministres d’Etat au secrétaire Général du Gouvernement,  en passant par les Ministres, aucun nom ne réveille les centrafricains. L’entrée dans le gouvernement des Ex  séléka et des anti balaka est un coup de grâce aux cadres centrafricains. L’élection-nomination de la centro-tchado-camerounaise comme « Présidente » est un aveu ! Il n’ y a pas meilleur que cette femme. Et toute honte bue, le Premier Ministre affirme ce matin sur RFI,  que d’autres postes restent à pourvoir par les ex séléka et les anti balaka. Ces criminels qui méritent tous d’être traduits devant une cour criminelle sont priés d’entrer dans un gouvernent. Quelle horreur et quelle erreur politiques ! D’ailleurs l’actuel PM, fait partie de ces cadres « charognards » qui attendent les cadavres pour atterrir. Où était-il quand les centrafricains mouraient comme des mouches ? Devant son « quartier de méchoui »  et son « marigot vin » certainement.

Comme la RCA, le Tchad voisin a ce malheur d’enfanter les mêmes cadres charognards. Après Ngarta, ils sont tous portés disparus et n’attendent que les cadavres pour atterrir. Le cas de Maurice El Bongo (paix à son âme) est un exemple parmi mille autres. Après lui, d’autres une fois renvoyés du gouvernement retournent dans  leur vie de pacha, abandonnant derrière eux, le pauvre peuple tchadien.   A N’Djaména, ils ne  sont meilleurs que dans les bars, se tapant la poitrine pour dessiner la courbe croissante de la bière bue ou des femmes entraînées au lit ;  En France, ils se « sucrent » dans les conférences à n’en plus finir et se bousculent à obtenir le statut de réfugié politique; Aux USA, au Canada, A Dubai et autres, ils vivent comme des rois avec de l’argent volé au Tchad ; ailleurs encore, les blogs sont devenus leur armes d’impuissance et de charme… Quel malheur !

C’est quand Fidèle Moungar a fini sa force à soigner les français, malades d’avoir trop bu et trop manger, qu’il se prépare à venir se reposer au Tchad. C’est la où il va vivre avec moins d’Euros. Et il nous parle sans respect de venir continuer sa vie politique après sa retraite.  Ceux qui sont dans les institutions internationales prient même pour que le Tchad brûle ! Et de malheur en malheur, le Tchad et la RCA deviennent des  pays de malheur où seuls les charognards ont droit de vie.

Mathias Modjingar Madngar

N’Djaména - Tchad

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Evariste Koné D. - dans Opinions
commenter cet article

commentaires