Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Groupe de Reflexion et d'Action pour le Tchad
"Un blog Indépendant qui va au délà de l'actualité"

Tel: 00221 77 545 27 63/ kodjeteke@yahoo.fr /grattchad@yahoo.fr

                                             « Informer sans tabous et sans mensonges »

Présentation

  • : Evariste D. KONE
  • Evariste D. KONE
  • : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire" Voltaire
  • Contact

Tchad mon Pays!

 

 

indépendance

 

Entre Nous

 

 

Merci à notre ami et confrère ABDU DIA qui a assuré l’intérim pendant notre absence…

Merci aussi à Melle Geraldine Faye pour ses contributions et son appui à Abdu DIA.

Confraternellement

 


Pages

12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:42

police2.jpg

 

Il faut augmenter le salaire des policiers, suggère l’hebdomadaire La Voix. Mais il  faut aussi recruter dans la police des agents compétents intellectuellement et physiquement. Selon le journal, on attend tout des policiers (la sécurité des personnes et de leurs biens, la régulation de la circulation, etc.) pendant que leur traitement salarial est des plus dérisoires au monde.  Ils ne sont pas aussi bien formés et bien équipés pour faire face techniquement à certaines situations et sont tout le temps humiliés par la garde présidentielle voire les parents des proches du régime. Et aussi, les associations de défense des droits de l’homme, les partis politiques, les médias…, tous ont pris l’habitude de guetter, de façon tatillonne et de dénoncer systématiquement le moindre dérapage des policiers, indique le journal. Mais jamais, ils ne se sont demandés pourquoi, en dépit de leurs dénonciations quotidiennes et des mises en garde de leur hiérarchie, les policiers continuent-ils d’arnaquer les paisibles citoyens, s’interroge La Voix. Ces hommes en treillis, ajoute le journal, travaillent jour et nuit, bravant tous les risques pour un salaire de misère qui atteint à peine le Salaire minimum interprofessionnel (smig) alors qu’ils ont des familles à nourrir, à scolariser, à soigner, etc. Et plus que le salaire dérisoire, il faut reconnaître que les policiers tchadiens travaillent dans les conditions inacceptables car, dans des structures mêlant l’archaïsme au ridicule qu’ils se battent comme beaux diables pour satisfaire les usagers. Grat avec le   site office notarial

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Evariste DJETEKE K. - dans politique Tchad
commenter cet article

commentaires