Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Groupe de Reflexion et d'Action pour le Tchad
"Un blog Indépendant qui va au délà de l'actualité"

Tel: 00221 77 545 27 63/ kodjeteke@yahoo.fr /grattchad@yahoo.fr

                                             « Informer sans tabous et sans mensonges »

Présentation

  • : Evariste D. KONE
  • Evariste D. KONE
  • : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire" Voltaire
  • Contact

Tchad mon Pays!

 

 

indépendance

 

Entre Nous

 

 

Merci à notre ami et confrère ABDU DIA qui a assuré l’intérim pendant notre absence…

Merci aussi à Melle Geraldine Faye pour ses contributions et son appui à Abdu DIA.

Confraternellement

 


Pages

16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 08:38
« Dépigmentation : caressez –moi ce dos qui souffre »

Il faut que les femmes « salamandres », cèdent la place aux vraies femmes qui affichent leur vraie couleur pour que la beauté, la vraie, la naturelle, occupe sa vraie splendeur face à celles qui se sont égarées croyant qu’elles devenaient plus belles… alors qu’elles perdaient leur âme!

Cela m’a donné une idée bête: pourquoi embaucher les femmes « salamandres dans les médias publics et pourquoi les accepter dans les publicités si on ne veut pas être complices de ce phénomène ?

Il faut que les peaux soient assumées dans leur authenticité car elles sont toutes belles!

Femmes, n’acceptez jamais que votre amour pour un homme ou pour être belle vous poussent à vous dépersonnaliser!

Allez savoir pour les hommes qui s’y adonneront, il faut leur interdire de chanter et de danser! Lol!

Et vous, êtes –vous pour ou contre l’authenticité de la peau noire?

Apprenons à être fier de nous-même! Cela commence à être fier de notre peau… sinon nous ne serons plus nous-même et nous ne serons pas comme les autres qui, à raison, rigolerons de notre connerie!

Chérie, si tu fais de la dépigmentation pour devenir blanche ou pour devenir noire ou chinoise, je te tournerai le dos car je t’aime telle que tu es!

Côté hygiène et propreté, la différence est nette entre une peau naturelle et celle colorées: que chacun assume son choix!

Sékou DIABATE

Le titre est de la rédaction

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 19:25
Plaintes contre une banque du sperme

Trois familles canadiennes ont poursuivi en justice une société commercialisant des dons de sperme, au motif que des femmes ont été inséminées avec du sperme d'un donneur présenté comme un génie mais souffrant de troubles mentaux et avec un passé délictueux.

Au moins 36 femmes en Grande-Bretagne, au Canada et aux Etats-Unis ont donné naissance à des enfants dans les 10 dernières années à la suite d'une insémination avec le sperme de ce donneur. "C'est horrible", a assuré à l'AFP l'avocat James Fireman. "Ces couples cherchaient de l'aide pour fonder une famille et dans une situation de vulnérabilité, ont placé leur espoir dans une banque du sperme", a-t-il indiqué.

La plainte vise la société américaine Xytex et son distributeur canadien Outreach Health Services pour tromperie et les trois familles réclament des dommages de 15 millions de dollars canadiens (10,4 millions d'euros). Les plaignants accusent les deux sociétés d'avoir présenté le donneur comme une personne en parfaite santé, dotée d'un quotient intellectuel élevé et titulaire d'un doctorat d'ingénieur en neurosciences.

Les familles ont appris finalement sa véritable identité quand la société Xytex a par inadvertance joint dans un courriel les coordonnées du donneur. Avec une rapide recherche sur internet, les plaignants ont découvert que leur donneur était en fait un homme de 39 ans souffrant de schizophrénie, de troubles psychotique et narcissique de la personnalité en raison de sa consommation de drogues. L'homme a été emprisonné pour divers délits et cambriolages et avait abandonné ses études universitaires il y a une vingtaine d'années.

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 08:13
Tchad : un hôpital chrétien au milieu du désert pour naitre en sécurité

C’est au coeur du désert tchadien, dans une communauté musulmane, qu’Andrea et Mark Hotchkin ont décidé de s’investir pour la santé des locaux, soutenus par la BMS World Mission. Elle est gynécologue obstétricien, lui est docteur urgentiste. Ils sont chrétiens et ont 2 filles.

Les 5 dernières années, ils ont permis à 4200 bébés de naître en toute sécurité. Et cela n’a rien de commun dans un pays où le taux de mortalité infantile est de quasiment 9% et le taux de mortalité maternelle est de 980 pour 100 000 naissances. En fin d’année 2015, un deuxième hôpital s’ouvrait, permettant d’envisager une naissance paisible pour les 10 000 bébés prévus pour les 5 années à venir. Depuis l’ouverture de ce deuxième centre, le nombre de femme souhaitant y accoucher augmente chaque mois.

Un travail est également fait auprès des femmes des villages avoisinants, pour permettre les soins pendant la grossesse. Ils travaillent en collaboration avec les sages-femmes tchadiennes musulmanes.

Naitre en sécurité est un bien précieux, un miracle dans certains pays. Andrea remercie les chrétiens anglais qui soutiennent ce projet : « Je veux vous remercier. Les femmes tchadiennes apprécient de pouvoir donner la vie dans de meilleures conditions. »

Le maire a remercié Mark Hotchkin devant les notables de la ville, en début d’année, pour le travail réalisé. M C

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 04:19
La fille la plus poilue au monde!

Supatra Sasuphan, une petite Thaïlandaise âgée de 11 ans, vient d’être reconnue comme étant la fille la plus poilue au monde par le Livre Guinness des Records. Une homologation qui a changé sa vie, en bien, selon elle.

Affublée de sobriquets animaliers et moquée depuis son plus jeune âge en raison de ses cheveux et poils, la jeune Supatra a vu sa vie changer grâce à son nouveau titre : celle qui était autrefois une bête curieuse est devenue une « célébrité » respectée.

« Je suis très heureuse d’être dans le Livre des Records?! La plupart des gens doivent faire des tas de choses pour y entrer. Tout ce que j’ai dû faire, c’est répondre à quelques questions, puis ils m’ont accordé le titre », a raconté Supatra.

« Je me suis habituée à cet état. Je ne sens pas les cheveux et ça a toujours été ainsi », a-t-elle expliqué. « J’espère être guérie un jour », a néanmoins ajouté la fillette, qui veut devenir médecin.

Supatra compte parmi les rares cas recensés d’hypertrichose, un dérèglement hormonal qui se manifeste par une pilosité envahissante. Un précédent traitement au laser n’a rien donné et les cheveux ont à nouveau envahi le corps de la petite fille. C’est donc sa maman qui lui coupe régulièrement ses mèches. Détail anectodique : Supatra, étant allergique aux produits normaux, est obligée d’utiliser du shampooing pour bébés.

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 09:43
Chronique de Meurdé : mon mec à le syphilis, j'ai fait le test VIH,  j'ai peur

Je m’appelle Ortella Nodjimbarnodji K.. Je suis en couple avec un mec ça fait 10 mois, c'est ma moitié et je l’aime très fort. On a fait l'amour dès notre premier rencard c'est en mois de mars, après on s’est fait l'amour rarement par ce qu'on n’habite pas ensemble. Lui à Doba et moi à Kélo.

Du coup ça fait presque une semaine qu'il a changé , la fatigue un peu , son dos qui lui fait mal , et sa peau était toute jaune moi je pensais qu'il y avait de l'hépatite car la jaunissement de la peau en fait partie , après il s'est rendu dans un laboratoire d'analyses , après le test de dépistage , il a eu du syphilis marqué positif et aussi le vih marqué positif ( a condition de refaire le test pour western blot ) c'est un test de confirmation pour le VIH , sa s 'est présenté comme suite :

Sérologie de la syphilis :

V.D.R.L ...................................................positif titrage 1/16

T.P.H.A ...................................................positif titrage 1/5120

VIH .............................................positif ( a confirmer par méthode western blot sur un nouveau prélèvement )

on a tellement peur que le médecin nous a dit que c'est pas la fin , il disait qu'il ya encore de l’espoir par ce que déjà le sang est contaminé par la syphilis et peut être que ça donnait la positivité du VIH c'est la raison pour laquelle il faut faire un deuxième prélèvement pour confirmer la chose ,

moi je me suis rendu dans un laboratoire ce matin, je me suis fait le test de dépistage malgré que je n'ai pas des symptômes mais j'ai peur Image IPBI mage IPB , j’attends les résultats et j'ai tellement peur , HORREUR , je ne sais pas quoi faire , mais une chose est sûre , quoi qu'il arrive je ne laisse jamais mon mec surtout dans ces circonstances.

Dites-moi juste un mot, je ne sais ou me rendre je suis perdu ,Image IPB je pleure sans cesse malgré que j'ai vu des reportages sur des personnes qui sont atteintes de cette maladie et comment ils survivent toujours en gardant un espoir dans leurs vies , merci énormément.

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 20:11
ACCORD HISTORIQUE pour lutter contre le réchauffement climatique

Un texte sans précédent pour lutter contre le réchauffement climatique a été adopté à Paris par 195 pays

Un accord sans précédent pour lutter contre le réchauffement, dont la vitesse inédite menace la planète de catastrophes climatiques, a été adopté samedi à Paris, dans un concert d'applaudissements par 195 pays, après plusieurs années de négociations extrêmement ardues.

"Je ne vois pas d'objection dans la salle (...) je déclare l'accord de Paris pour le climat adopté", a déclaré, très ému, Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères et président de la 21e conférence climat de l'Onu, en abattant son maillet sur le pupitre.

Une ovation de plusieurs minutes a alors eu lieu dans la salle, six ans après le fiasco de la COP de Copenhague, qui avait échoué à sceller un tel accord.

L'ambassadrice française Laurence Tubiana, bras droit de Laurent Fabius, a longuement étreint Christina Figueres, la responsable climat à l'Onu, avant que le président François Hollande ne les rejoigne brièvement à la tribune. Sous les vivats de la salle, ils se sont tous pris par la main.

Avant d'entrer en plénière, le plus important groupe de pays, le G77 " la Chine (134 pays émergents et en développement), avait dit être satisfait du texte, auquel des modifications ont encore été apportés dans la nuit.

"Nous sommes unis, tous ensemble. Nous sommes heureux de rentrer à la maison avec ce texte", a déclaré à l'AFP Nozipho Mxakato-Diseko, ambassadrice sud-africaine et porte-parole du G77 " Chine (134 pays).

"Nous sommes presque au bout du chemin et sans doute au début d'un autre", avait déclaré M. Fabius à la mi-journée en présentant le texte Laurent Fabius. Il avait appelé les pays à adopter "un accord historique" au cours d'un discours déjà empreint d'émotion et ponctué par des applaudissements.

Il n'y a pas eu de vote, le consensus étant requis dans le cadre de la Convention climat de l'ONU.

Ce matin, Ban Ki-moon avait appelé les pays à "finir le travail", pour lutter contre le réchauffement qui aggrave notamment les vagues de chaleur, les sécheresses, les inondations et la fonte des glaciers.

Un "tournant" pour Greenpeace

Reflétant un sentiment partagé au sein des ONG, Greenpeace avait estimé avant son adoption que l'accord marquait un "tournant" et reléguait les énergies fossiles "du mauvais côté de l'Histoire".

L'accord fixe comme objectif de contenir le réchauffement "bien en deçà de 2°C" et appelle à "poursuivre les efforts pour limiter la hausse à 1,5°", par rapport à l'ère préindustrielle. Un but plus ambitieux que les 2°C visés jusqu'à présent, et qui était réclamé ardemment par les pays les plus vulnérables.

L'aide aux pays en développement pour faire face au réchauffement, qui doit atteindre 100 milliards de dollars annuels en 2020, devra être "un plancher", appelé à être revu à la hausse. Il s'agit là d'une exigence de longue date des pays du Sud.

L'objectif de parvenir en 2015 à un accord universel et contraignant avait été fixé en 2011 à Durban (Afrique du Sud). Les discussions souvent laborieuses de ces dernières années ont culminé pendant deux semaines au centre du Bourget, au nord de Paris.

Lors du coup d'envoi de la COP21, 150 chefs d'Etat et de gouvernement étaient venus exprimer l'urgence à agir face à un phénomène qui touche en premier lieu les pays les plus pauvres, disposant de moins de moyens pour y faire face.

L'emballement du mercure menace la production agricole, les ressources marines, les réserves en eau de nombreuses régions. Quant à la montée des océans, elle met en danger des Etats insulaires, comme les îles Kiribati, et des communautés côtières, au Bangladesh par exemple.

Ce pacte, qui entrera en vigueur en 2020, doit permettre de réorienter l'économie mondiale vers un modèle à bas carbone. Une telle révolution implique un abandon progressif des ressources fossiles (charbon, pétrole, gaz), qui dominent largement la production énergétique mondiale, un essor des énergies renouvelables, d'immenses économies d'énergies ou encore une protection accrue des forêts.

L'accord entérine l'importance de donner un prix au carbone pour lutter efficacement contre le réchauffement.

"En 2014, c'est la première fois que les investissements dans les énergies renouvelables ont dépassé ceux dans les énergies fossiles, ce mouvement doit s'accélérer, l'accord va y contribuer", a souligné Matthieu Orphelin de la Fondation Nicolas Hulot.

Les objectifs des pays, établis en vue de la COP, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, mettent à ce stade la planète sur une trajectoire de "3°C.

L'accord met sur pied un mécanisme imposant de les réviser à la hausse tous les cinq ans mais à partir de 2025, une date jugée trop tardive par les ONG et les scientifiques.

"A "2°C, le climat sera déjà très différent d'aujourd'hui", rappelle le climatologue Jean Jouzel, "mais 2°C ou moins, c'est l'objectif qu'il faut tenir si, à la fin du siècle, on veut avoir un monde dans lequel on peut s'adapter".

Le texte prend en compte le principe de la "différenciation", voulant que les pays développés s'impliquent davantage, au nom de leur responsabilité historique dans les émissions de gaz à effet de serre. APS

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 08:55
 COP21 : lac Tchad et accès à l’électricité au cœur des préoccupations du sommet Afrique

François Hollande a réuni mardi matin une douzaine de chefs d’État africains pour un sommet consacré aux défis immédiats du continent face au changement climatique. L’occasion de rappeler les inquiétudes de l'Afrique, et d’appeler aux financements.

Le lac Tchad fait vivre plus de 50 millions de personnes mais sa surface s’est réduite de 90% ces dernières décennies. Présenté comme l’un des trois thèmes de cette matinée de rencontres, le phénomène a occupé une grande partie des interventions des chefs d’État, réunis à l’invitation de la présidence française sur le site du Bourget où se tient depuis lundi 30 novembre le sommet mondial sur le climat.

«Nous assistons à un désastre majeur, a déploré Mahamadou Issoufou, président du Niger. Le lac Tchad risque de connaitre le même sort que la mer d’Aral, c’est-à-dire une disparition complète. » Comme lui, les présidents des pays frontaliers ont appelé la communauté internationale à réagir rapidement pour trouver une solution à ce phénomène connu de longue date, qui participe à la déstabilisation de la région et, en aggravant la pauvreté, favorise l’implantation de Boko Haram.

La communauté internationale ne doit pas avoir peur des chiffres mais aller vers un investissement concret

«À toutes les rencontres sur le climat depuis 20 ans ce dossier a été évoqué», a rappelé le président du Tchad Idriss Deby. «Et je ne pas suis sûr qu’aujourd’hui nous allons trouver des oreilles attentives ou du moins des actions concrètes. La communauté internationale ne doit pas avoir peur des chiffres mais aller vers un investissement concret », a conclu le président tchadien, salué par François Hollande pour cet appel « très clair » aux financements.

Un appui technique de la Banque mondiale

À l’issue des prises de paroles, la Banque mondiale a annoncé un appui technique à la commission du lac Tchad pour apporter son aide à la préparation des dossiers de financements liés à la région ainsi qu’une réorientation des plans nationaux d’aides des pays frontaliers. Mais l’essentiel des annonces sont venues de la France, qui préside la COP21 et tient à un accord ambitieux sur le climat. Elle a annoncé son intention de tripler ses engagements en faveur de la lutte contre la désertification pour atteindre en 2020 une aide bilatérale de 1 milliard d’euros par an (contre environ 300 millions d’euros aujourd’hui). Des financements qui participeront à la protection du lac Tchad, mais également au développement de la « muraille verte », indique l’Elysée.

Cette initiative vise à former une bande de végétation reliant le Sénégal à l’Ethiopie pour bloquer l’avancée du désert, qui empiète sur les terres cultivables. Lancée il y a plusieurs années, elle n’a pour l’instant que très peu avancé. « Le Sénégal a réalisé 175 km de reboisement, soit 40 000 hectares, a déclaré Macky Sall, appelant à un sursaut dans ce projet de la part des autres pays. « C’est un exercice de terrain, une initiative qui contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il nous faut avant de quitter Paris savoir concrètement ce que la communauté internationale va mettre pour ce projet. »

Deux milliards pour les énergies vertes

Les chefs d’État ont également plaidé pour l’accès de leur population à l’électricité. Un enjeu double : offrir les conditions du développement économique mais aussi lutter contre la déforestation. « Aujourd’hui, la forêt, mes concitoyens en ont besoin pour cuisiner », a souligné le président Ghanéen, John Dramani Mahama, rappelant que son pays est passé depuis l’indépendance de plus de 8 millions d’hectares de forêt à moins de 2 millions. Sur ce thème, le troisième de la matinée, la Banque Mondiale a annoncé 2,2 milliards de dollars supplémentaires. François Hollande a de son côté déclaré que « 6 milliards d’euros au total seront consacrés par l’AFD entre 2016 et 2020 au développement de l’électricité en Afrique, dont 2 milliards dédiés aux énergies renouvelables, soit une hausse de 50% par rapport aux cinq dernières années ».

Une conférence sur le climat ce n’est pas seulement des textes, des chiffres, mais ce sont aussi des actions concrètes

Une aide, comme l’a souligné le président français, qui arrivera avant même la mise en place de l’accord de Paris (qui doit entrer en vigueur en 2020) afin de répondre à l’urgence. « Une conférence sur le climat ce n’est pas seulement des textes, des chiffres, mais ce sont aussi des actions concrètes, qui doivent dès le lendemain de Paris, donner de l’espoir. » Un appel à peine voilé à ce que les autres pays développés lui emboîtent le pas. Aucun d’entre eux n’a pris part à ces nouveaux engagements financiers. JA

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 08:38
COP21: pourquoi l’Afrique compte bien peser dans les négociations

L’Afrique n’émet que 4% des gaz à effet de serre de la planète, mais elle est pourtant la principale victime des effets du réchauffement climatique. Six des dix pays les plus vulnérables à ce phénomène se trouvent sur le continent africain. C'est dire si les 54 pays du continent réunis au sein du groupe Afrique attendaient la COP21 avec impatience. Ils espèrent qu'à cette occasion les pays du Nord leur donneront les moyens de réparer les dégâts.

Le groupe Afrique, formé de techniciens du climat fonctionnaires ou experts, s'est constitué autour des années 2000. Les pays du continent se sont alors rendu compte que le changement climatique n'est pas qu'une question de pays industrialisés. Car ils en sont les principales victimes.

A Copenhague, en 2009, le groupe Afrique reste marginalisé dans les négociations, mais depuis il s'est renforcé. Ses négociateurs sont mieux formés, plus aguerris, et le continent arrive à cette COP21 avec deux leitmotive :

  • Ne pas se contenter d'une posture de victime. Certes, l'Afrique subit le réchauffement climatique, mais elle fait partie intégrante de la solution. Car elle est amenée à se développer et qu'elle dispose du plus grand potentiel d'énergies renouvelables au monde.
  • L'Afrique ne signera pas un accord à tout prix et demande des garanties d'accès à des financements. Si possible sous forme de dons et pas uniquement de prêts. Il ne faut pas que « la dette pour le développement soit remplacée par une dette sur le climat », prévient Seyni Nafo, le porte-parole du groupe Afrique.

Insécurité alimentaire

Fonte des glaciers du Kilimandjaro, disparition du corail… Les manifestations du changement climatique en Afrique sont multiples. Parmi toutes les formes qu’il peut prendre, c’est l’insécurité alimentaire qui concentre l’inquiétude des chercheurs.

L’agriculture africaine dépend à 95% des précipitations et leur rythme est modifié de façon très différente selon les zones : des sécheresses s’annoncent au sud alors qu’à l’ouest, ce sont plutôt les inondations qui menacent, et avec elles, le développement des maladies tropicales.

Certaines terres deviennent impropres à la culture comme dans le Delta du Nil à cause de la montée du niveau de la mer. Un phénomène qui expose également les populations dans les mégalopoles des côtes africaines.

Déplacés climatiques

D’ici 2030, on risque de ne plus pouvoir cultiver le maïs, le sorgho ou le millet dans des zones entières. Cela ne représente pas seulement une perte de revenus pour les 65% des travailleurs africains qui vivent de l’agriculture, mais pour l’ensemble des populations : les prix des aliments pourraient augmenter de 70% dans les soixante prochaines années.

Cette insécurité alimentaire pousse les populations rurales à fuir vers les villes ou l’étranger. En 2012, l’Afrique comptait déjà plus de 8 millions de déplacés climatiques.

Néanmoins, des solutions existent et les pays africains sont capables de développer des stratégies d’adaptation. Des mesures qui ont un coût : 7 à 15 milliards de dollars par an, selon l’ONU.

Un plan d'action de 16 milliards d'euros

En amont de la COP21 la Banque mondiale a annoncé un plan d'action pour aider l'Afrique à lutter contre le changement climatique. Ce plan nécessite un financement de 16 milliards de dollars d'ici 2020, selon la banque, qui s'est engagée à contribuer à hauteur de près de 6 milliards d'euros.

Le plan d'action proposé par la Banque mondiale vise à soutenir des initiatives concrètes, comme la promotion de pratiques agricoles « intelligentes », la préservation de forêts et d'environnements « vulnérables », la réduction de l'érosion des côtes et le développement de production d'énergies solaire et géothermique.

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 14:18
Hygiène : comment votre vieux matelas peut vous rendre malade

Une équipe de chercheurs britanniques vient de révéler ce qu'on pouvait trouver dans un matelas âgé de plus de 8 ans. Et ça fait (très) peur.

Notre matelas, on a un peu tendance à l'oublier. On dort dessus depuis des années, on le recouvre de draps-housses, on le retourne de temps en temps... Mais on n'a jamais pensé à le changer. Pourtant, selon une récente étude menée par des chercheurs de l'Université de Salford (Royaume-Uni) au profit de la marque de matelas Dreams, le meilleur compagnon de nos nuits est aussi... un nid à bactéries.

Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont scruté à la loupe une dizaine de vieux matelas - âgés de plus de 8 ans. Et le résultat fait (vraiment) peur. En vrac, ils y ont trouvé : des molécules issues de produits cosmétiques, des restes de nourriture (microscopiques, évidemment), des champignons (17 espèces ont été recensées), des peaux mortes (accrochez-vous : 4 kg de peaux mortes par matelas, à la condition que celui-ci ait plus de 10 ans d'âge !) ainsi que diverses bactéries fécales, génitales, orales et intestinales, parmi lesquelles le staphylocoque doré et E.Coli.

Un matelas trop âgé est donc mauvais pour notre santé - et pas seulement au niveau du dos. D'autant plus que les experts estiment qu'on y passe en moyenne un tiers de notre vie ! Asthme, allergies, intoxications : le risque est bien réel. Et si on s'engageait à revoir toute notre literie avant l'année 2016 ?

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 15:38
Un fœtus retiré du ventre d'un garçon de 4 ans

Après une échographie, l’équipe médicale se rend compte qu un embryon est logé dans l abdomen du petit garçon. Le foetus a été retiré lundi du ventre du petit patient et est apparu pourvu de mains, de jambes, d’ongles et d’une tête partiellement formée.

Un «fœtus in foetus» Le petit garçon n’a évidemment pas conçu un fœtus. C est dans le ventre de sa mère enceinte que tout a commencé. Le foetus a intégré par le cordon ombilical le corps de son frère jumeau et y est resté devenant un parasite pour lui.

Ce phénomène appelé «fœtus in foetu» est une anomalie du développement de l’embryon. Cette anomalie concernerait un sur 500 000 bébés né vivants.

Repost 0
Published by Evariste D. KONE - dans santé et environnement
commenter cet article